Le Piacentino   

 

 

Pigeon originaire d'Italie. Race créée en Emilie, autour de Piacenza au 19° siècle, a partir de pigeon indigènes de forte

 taille, de romains et de pigeons orientaux type bagadais

 

Son Standard.... détaillé par le CFPOI...

 

  

STANDARD

JUGEMENT

SELECTION/ELEVAGE

Aspect général

Très grande taille, de constitution puissante, poitrine large, tenue majestueuse et fiere, port horizontal.

Poids : Fem : 750 à 850 gr., Mâle : 800 à 950 gr.

Privilégier l’élégance de l’animal, ainsi que le port horizontal. Sanctionner les pigeons au type «romain ». Faire attention au poids car certaines souches sont plus légères que leur apparence.

Ne pas utiliser de reproducteurs au port oblique. Conserver les sujets lourds mais élégants.

Tête

Forte, lisse, front fuyant avec une courbe harmonieuse jusqu’à l’occiput. Front plein.

Attention aux têtes «de dauphins » avec un front marqué. Pas plus de 93pts avec de telles têtes. Sanctionner les têtes trop fines, ou anguleuses.

Utiliser les sujets au front large et plein.

 

 

Bec

Moyen, plutôt fort, rose clair sauf chez les noirs. Les morilles sont blanches, fines mais amples, pas trop prononcées pour ne pas nuire à la courbe de la tête.

Surveiller les becs trop longs ou trop fins.

Les becs longs ou fins sont assez rares, si c’est le cas corriger le défaut par sélection, car celui-ci pénalise l’impression de force de la tête du Piacentino.

Yeux

Toujours noirs chez les Blancs, orangés pour les autres variétés.

Chez les blancs rares sont les soucis, dans les autres variétés attention aux yeux pâles.

C’est un vrai pigeon blanc génétiquement par conséquent  l’œil est noir, donc très rarement de problèmes à signaler.

Tour des Yeux

Large, bien prononcé, régulier, légèrement en forme d’amande, de couleur rouge vif.

Baisser d’un cran un pigeon au tour d’œil trop clair. Ne pas encourager les tours d’yeux trop épais, qui à la longue deviendraient envahissants.

Pas de «maquillage », la sélection corrige bien ce défaut, de plus une nourriture riche en maïs (si possible rouge) renforcera la couleur. Une exposition régulière au soleil renforcera également ce point.

Cou

De longueur moyenne, large à la base, allant en s’amincissant, avec une attache relativement fine.

Surveiller les cous trop épais nuisant à l’élégance de l’animal, donc au rapport finesse/puissance.

 

Conserver dans vos reproducteurs des sujets au cou  fin en «correcteurs »

Poitrine

Ample, arrondie, proéminente et profonde.

Pas de 96pts  avec une poitrine faible ou plate.

Une poitrine bombée augmentera l’aspect de puissance et d’élégance.

Dos

Large et arrondi, pas trop long.

Chez un sujet bien proportionné il y a peu de soucis. Vérifier par contre qu’il soit bien couvert par les ailes.

Un sujet au dos étroit sera faible en poitrine, donc à ne pas conserver dans l’élevage.

Ailes

Amples, bien serrées au corps, et couvrant le dos. Posées sur la queue à 3 ou 4 cm de son extrémité.

 Sanctionner sévèrement des ailes tombantes (maximum 92pts)

Si les ailes sont légèrement décollées ou un peu tombantes par un excès de puissance aux épaules et au dos, ce sujet peut-être conservé comme reproducteur. Sinon éliminer les ailes tombantes radicalement.

 

Queue

De longueur moyenne, bien serrée, portée horizontalement avec une  tendance légèrement relevée.

Surveiller les queues parfois larges ou en tuiles. Pénaliser bien-sûr les queues trop longues.

Les queues larges sont un défaut difficile à corriger, donc éviter d’en incorporer dans le cheptel, sauf bien sur si par ailleurs cet animal peut apporter d’autres grosses qualités.

 

Plumage

Epais, serré, doux et brillant.

Sanctionner un plumage non  plaqué, bouffant, ou encore terne.

D’une manière générale cette race avec de bons soins, propreté, qualité de nourriture, vitamines, ne présente que très peu souvent des défauts de plumage.

 

Pattes

Puissantes, aux tarses forts, assez longues, ongles de la couleur du bec.

Privilégier les sujets aux pattes plus hautes que courtes, toujours pour favoriser l’impression d’élégance et de fierté de l’animal.

Les origines de Bagadais sont là, donc une certaine hauteur, sans excès est à rechercher.

 

Ordre de points de Jugement : : Aspect général             2 : Tenue et tête          3 : Poitrine et puissance              4 : Tour des yeux et bec            : Couleur

Ordre d’importance des défauts graves :  Mauvaise tenue, Trop long ou trop faible, courbe de tête non régulière, front marqué, manque de poitrine, trop bas sur pattes, ailes pendantes, tour des yeux étroit ou de mauvaise couleur, dos découvert, plumage terne ou pas assez serré

Variétés : Blanc, Noir, Rouge et Jaune, en France peut être exposé dans toutes les couleurs reconnues génétiquement.

 

 

 

La Race par le Club:

Le Piacentino est une race forte et avec une belle envergure, moins qu'un Romain, mais quand même, il s'agit donc d'une race nécessitant de la place, des cases assez vastes et tranquilles. C'est une race qui a de la personnalité, fière, qui défendra très bien son nid et territoire, mais qui dans le reste de la volière pourra être un bon partenaire. Il n'est pas d'une grande prolificité, comme beaucoup de grands et gros pigeons. Il est rustique, n'a pas de spécificité alimentaire, traitement... Un pigeon puissant, élégant, plaisant à élever 

 

 

Des Photos de Piacentini en France et en Italie

 

 

    Blanc à E. Juste  (Périgueux 2012)                                                              Blanc à E. Juste (Kembs 2009)                                                                             Blanc à E. Juste (Avignon 09)             

(Photos Patrick Gonzales)

 

       Blanc à M. Chevassu  (Montluçon 2011)                                                     Blanc à M. Chevassu  (Montluçon 2011)                                                                     Blanc à E. Juste (Kembs 2009)                     

(Photos Patrick Gonzales)

 

 

                          Blanc à M. Juste (Kembs 2009)                                                                         Blanc à M. Juste  (Kembs 2009)                                                                            Blanc à E. Juste (Avignon 2008)                     

(Photos Patrick Gonzales)

 

 

Blanc à M. Astier (Avignon 2008)                                                           Blanc à M. Astier (Avignon 2008)                                                                      Blanc à M. Astier (Avignon 2008)        

Photos Patrick Gonzales)

 

Noir à M. Ferri (Italie) (Chambery 2010)                                                           Noir à P. Gonzales  (Kembs 2009)                                                                      Rouge à P. Gonzales  (Kembs 2009)     

Photos Patrick Gonzales)

 

Jaune à M. Fenili (Italie) (Chambery 2010)                                                           Noir à P. Gonzales  (Bozouls 2009)                                                                      Rouge à P. Gonzales  (Avignon 2008)     

Photos Patrick Gonzales)

 

    Noir à P. Gonzales  (Avignon 2008)                                                              Noir à L. Barriac (Perigueux 2012)                                                 Noir réduit à L. Barriac (Perigueux 2012)  

(Photos Patrick Gonzales)

 

   

                               Panaché noir à L. Barriac  (Montluçon 2011)                                                Dun à G. Robinier  (Montluçon 2011)                                         

(Photos Patrick Gonzales)